Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 septembre 2008

Lancement des journées italiennes

Le public a pu apprécier une version revisitée de Pinocchio. Photo Catherine Kohler

Pour la 7e année consécutive, la Ville de Wittenheim organise les Journées italiennes qui ont débuté jeudi soir. L’occasion de découvrir une culture pas si lointaine.

Les 7e Journées italiennes ont débuté jeudi soir à la Halle au coton de Wittenheim. Dans son discours, le consul d’Italie à Mulhouse, Alessandro Giovine a salué la « qualité de l’événement », et à propos de l’Italie, n’a pas parlé de « pays, mais plutôt de mosaïque ». En effet, le programme annoncé par l’adjoint wittenheimois, Francis Knecht-Walker, est plutôt vaste : conférences, concerts, défilés… Le tout réparti sur quatre jours, où les Wittenheimois et les visiteurs vivront sous le signe de l’Italie. La soirée d’ouverture a aussi et surtout été marquée par le spectacle théâtral de qualité offert par l’association culturelle Ouver’Thur, qui pendant presque une heure a revisité le classique Pinocchio. Très appréciée du public, la pièce se joue 128 ans après l’histoire originale. Pinocchio est désormais un vieillard, et se laisse aller à la vie facile. Mais la fée ne l’entend pas de cette oreille, et retransforme Pinocchio en poupée de bois. Il doit à présent rechercher son père, mais dans un environnement contemporain. Cette pièce drôle et féerique a aussi été vue par 300 élèves des écoles de Wittenheim jeudi après-midi. La représentation théâtrale lors de la cérémonie d’ouverture montre l’attachement des organisateurs à toutes les cultures, ce que n’a pas manqué de rappeler Antoine Homé, maire de Wittenheim, en évoquant des projets futurs comme celui de la maison de la musique. Et ce, avant de conclure par quelques mots en Italien, pour souhaiter de bonnes festivités à tous !


Wittenheim / Journées italiennes
Un départ « Mezzo »

 

Des discours à la gloire de la culture italienne. (Photo DNA)
La 7e édition des Journées Italiennes a débuté jeudi soir, une première soirée relativement moyenne. Tapissée aux couleurs de l'Italie, la Halle au Coton paraissait bien grande pour une assistance passablement peu fournie.

Est-ce une météo qui à l'évidence n'avait rien de méditerranéenne ? Ou plutôt l'absence cette année de défilé de mode et de mannequins, un programme assurément plus sexy apte à captiver le public... Bref, beaucoup d'élus et autres officiels, mais une liesse populaire quasiment aux abonnés absents. Quoi qu'il en soit, tour à tour, l'adjoint Francis Knecht-Walker, le maire Antoine Homé et Alessandro Giovine, consul d'Italie à Mulhouse, ont rendu hommage à la culture et à la civilisation italienne, ce sans omettre de saluer la très forte communauté transalpine de la région.

Beaucoup d'officiels, mais
une liesse populaire
aux abonnés absents

Au terme de ces éloges verbaux, la soirée devait se poursuivre par, culture italienne oblige, une pièce de théâtre : Bout de Bois. Interprété avec brio par l'Association culturelle Ouvert'Thur, ce conte moderne transpose l'universel Pinocchio dans notre monde contemporain. Talent, humour, réflexion philosophique aussi, à l'évidence un spectacle de qualité qui aura rencontré l'adhésion de la salle.
Au terme de cette large heure théâtrale, les convives devaient se retrouver autour d'un plantureux buffet, un verre de l'amitié à l'italienne évidemment ! Les Journées Italiennes sont lancées, à charge ensuite pour le bellâtre italien, le chanteur de charme Claude Barzotti, de faire se pâmer la gente féminine...


D. Weisbeck

Au programme : samedi à 20 h 30, concert de musique classique puis, à 22 h 30, démonstration de claqueurs de fouets (Halle au Coton). Dimanche, à 10 h, salle Albert-Camus, conférence sur le David de Michel Ange. A partir de 11 h 30, défilé de la mairie à la halle au coton puis fête populaire (musique et gastronomie).

16:14 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.