Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 06 juillet 2008

DNA : Une contribution Freyburger/Homé

Congrès PS
Une contribution Freyburger/Homé

 


Les élus socialistes haut-rhinois Antoine Homé et Pierre Freyburger ont déposé une contribution thématique nationale pour le congrès de Reims ; ils entendent replacer la lutte contre les inégalités au coeur de l'action du PS.
Intitulée Être socialiste aujourd'hui, la contribution thématique de Pierre Freyburger et Antoine Homé a été enregistrée mercredi par le conseil national du PS. Comme des dizaines d'autres, elle va maintenant alimenter les débats et enrichir les 21 contributions nationales qui aboutiront, elles, aux motions présentées lors du congrès de Reims de novembre.

Sortir du
«combat d'ego»

Alors que la fédération haut-rhinoise se remet tout juste de l'épisode Bockel et que le parti socialiste s'achemine vers une guerre des chefs, il est apparu nécessaire au conseiller municipal et général de Mulhouse, et au maire de Wittenheim et conseiller régional, de « participer au débat de fond » pour sortir du « combat des ego » et de rappeler « les fondamentaux » socialistes dans un souci de clarté.
Pour les deux élus, animateurs par ailleurs du pôle des « Reconstructeurs 68 », être socialiste aujourd'hui c'est d'abord « combattre encore et toujours les inégalités ». Un combat qui passe, selon eux, par la défense des services publics, « sorte de ligne de démarcation entre les valeurs de droite et celles de gauche », mais également par des « salaires décents » et l'existence d'une « démocratie de proximité ».

« Ancrer le PS
à gauche »

Avec cette contribution, Pierre Freyburger et Antoine Homé manifestent aussi leur volonté de voir un PS « audible » et comme une « force de propositions ». Dans la foulée, ils ont également co-signé une contribution régionale visant à « faire basculer l'Alsace à gauche ». « La gauche est installée comme une force politique d'alternative crédible », analyse Pierre Freyburger qui conditionne les victoires futures à sa capacité à « s'adapter sans renoncer, à évoluer sans trahir ». Antoine Homé veut voir en cette gauche décomplexée « le moteur du renouveau » d'une région « en perte de vitesse » et où « les politiques menées par la droite ne sont pas à la hauteur des enjeux ».
Les auteurs de ces contributions alsaciennes rêvent d'« ancrer le PS à gauche » tout en donnant au parti « une ligne claire ». « Il reste un petit bout de chemin à faire ensemble », concède Pierre Freyburger.


F. By

15:17 Publié dans Au PS | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.