Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 04 juillet 2008

L'Alsace et DNA : Conseil Municipal du 30 juin 2008

 


L’école maternelle Charles-Perrault, transformée en crèche, devrait accueillir à terme 60 enfants. Photo Laurent Schneider

Près d’une trentaine de points étaient à l’ordre du jour de la dernière séance du conseil municipal avant les vacances. L’augmentation du prix de l’eau a fait débat et il a été question de la nouvelle affectation de l’école Perrault.

Tarifs et prix de l’eau : Les tarifs de l’école de musique pour la saison 2008/2009 ont été augmentés de 3 % pour les élèves de Wittenheim, Mulhouse et Ruelisheim et de 5 % pour les élèves des autres communes. Les élus ont également adopté les nouveaux tarifs de la salle Gérard-Philipe, notamment les tarifs temporaires promotionnels pour cet été, la réorganisation et l’actualisation des tarifs du thé dansant mensuel organisé par la ville.L’évolution du prix du m3 d’eau pour le second trimestre 2008, suite à une augmentation de la redevance d’assainissement de 5 % décidé par la Camsa, a provoqué un débat assez vif entre Maurice Haffner et le maire Antoine Homé. S’ajoute à cette augmentation l’intégration de la redevance prélèvement sur la ressource en eau, qui existait toujours, mais qui n’avait jamais été intégrée dans le prix du m3. Ces modifications feront passer le coût global du m3d’eau pour l’usager de 2,3786 à 2,4763 , soit une augmentation de 4,1 %. « Quand arriverons-nous à un lissage de la redevance d’assainissement au niveau de la Camsa afin que tout le monde paie la même redevance ? », interroge Maurice Haffner. « Les communes de Wittenheim et de Staffelfelden ont cédé des réseaux neufs et maintenant nous devons payer la réfection des réseaux des autres ! ». « Nous savons depuis un an que la charge du Sivom de l’agglo ne cesse d’augmenter, nous subissons les conséquences de cette augmentation. Il y a un an tu étais avec nous, lorsque nous nous sommes abstenus avec les élus de Staffelfelden, au niveau de la Camsa, lors du vote de 20 % d’augmentation de charge du Sivom de l’agglo », a répondu Antoine Homé. Le nouveau prix de l’eau a été entériné, les élus des listes Haffner et Pichenel se sont abstenus. Les Bosquet du Roy : Les élus ont donné leur accord pour la signature de l’avenant N° 5 complétant la convention de concession de la Zac Les Bosquets du Roy entre la ville et la SERS, société d’aménagement et d’équipement de la région de Strasbourg. L’objet de cet avenant est d’une part la mise en conformité de la Zac au Plu et d’autre part l’autorisation de l’ouverture à l’urbanisation du lot X. Animation jeunesse : L’adjoint Arnaud Koehl a présenté le schéma d’organisation des animations été 2008. Le budget s’élève à 50 000 . Une équipe d’animation de huit personnes, un directeur et sept animateurs, est opérationnelle. Informations et questions : Les Journées italiennes auront lieu du 25 au 28 septembre. Les élus ont eu droit à une présentation du centre communal d’action sociale, et à des informations sur la situation de la maison de retraite Les Vosges, notamment les travaux réalisés depuis 2005 ou restant à réaliser. Ce dernier sujet a permis à l’adjoint Albert Haas de préciser qu’« on continuera bien à faire la cuisine à la maison de retraite dans des locaux qui ont besoin d’être réaménagés et modernisés », suite à une question de Maurice Haffner. Une autre information concernait la rentrée scolaire 2008/2009, suite à un courrier de l’Inspection académique. D’une part ont été dénoncées certaines contradictions gouvernementales, et d’autre part le temps de travail des Atsem (agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles) a été évoqué. « Depuis le début nous avons pris le parti du maintien des droits acquis des Atsem, celles qui étaient volontaires pour travailler à 75 % resteront à ce taux, celles qui travaillaient à 100 % seront maintenues à 100 % ». Les élus ont aussi pu prendre connaissance du rapport d’activités d’Est Vidéocommunication, du règlement intérieur modifié du conseil municipal et des modifications de l’état des effectifs du personnel communal. Ils ont approuvé la démarche de s’associer à la ville de Mulhouse et aux autres communes de la Camsa pour la fourniture de fioul domestique.

Une crèche d’entreprises

 


A l’issue de cette année scolaire, le groupe scolaire Jules Renard/Charles Perrault n’accueillera plus d’élèves. Le conseil a décidé de désaffecter ces deux locaux et de mettre l’école maternelle Charles Perrault à disposition de l’entreprise les Petits chaperons rouges par le biais d’un bail commercial d’une durée de 9 ans, pour y implanter une crèche multi accueil d’entreprises. Le loyer est fixé à 2000 /mois. Les Petits chaperons rouges se chargent de l’aménagement de la structure. A noter que l’implantation d’un multi accueil d’entreprises dans la zone CCI du Pôle 430 est prévue de longue date et est largement soutenue par les entreprises du secteur. Au départ, une capacité d’accueil de 40 enfants est programmée, le potentiel total étant de 60. Cinq places sont acquises par la Camsa pour l’accueil d’enfants de la ville dont les parents ne sont pas des salariés des entreprises du secteur. « Le multi accueil pourrait fonctionner avant Noël » , précise Antoine Homé. « Qu’adviendra-t-il des bâtiments de l’école Jules-Renard, constituent-ils toujours une option pour le Centre social et familial, subsiste-t-il encore suffisamment d’espace pour ce projet ? » , questionne Maurice Haffner. « Oui, les bâtiments de Jules-Renard sont toujours retenus pour l’aménagement du nouveau CSF, les espaces sont suffisants, nous déciderons cet automne » , répond le maire.

Wittenheim / Conseil municipal
Une eau en hausse, une crèche en plus

 


Une crèche à Charles-Perrault (quartier du Markstein) avant Noël. (Photo DNA)
Dans une salle du conseil surchauffée, la climatisation connaissant quelques soucis, il aura été question, pour l'essentiel, du prix de l'eau, d'un nouvel accueil petite enfance et de sécurité. Quelques propos aigre doux (l'air étouffant peut-être ?), ont émaillé les débats.

Sécurité : d'emblée le maire fait état de statistiques relayées par la presse nationale. La circonscription de Wittenheim/Kingersheim se place en tête des villes de plus de 20 000 habitants concernant le taux de sûreté pour les délinquances envers les personnes. Antoine Homé souriant, « Notre satisfaction doit être tempérée de prudence, nous ne sommes pas à l'abri d'un coup dur, cependant je vois dans ces chiffres les résultats du travail de proximité de la police nationale, celui de la présence des élus sur le terrain, l'action efficace des médiateurs de la ville, le soutien que nous portons aux associations et le comportement civil et citoyen des habitants (...) nous sommes satisfaits mais nous ne baisserons pas la garde... »

« Wittenheim ne fait que subir
les conséquences de
la politique de la Camsa »

 Ces bons résultats suscitent la satisfaction générale des élus. Goguenard cependant, l'opposant Patrick Pichenel s'interroge, « si la situation est tellement brillante, pourquoi prévoir une vidéo surveillance qui coûtera plus de 80 000 € ? »
 Eau : le prix de l'eau augmente de près de 4 %, une évolution due essentiellement à la hausse de la redevance d'assainissement destinée à la Camsa. L'opposant Maurice Haffner s'insurge, « Wittenheim ne fait que subir les conséquences de la politique de la Camsa, nos réseaux ont été remis à neuf par nos soins, nous payons pour d'autres... » L'élu poursuit et interpelle le maire, « Vous vous abstenez lors des votes à la Camsa, ici vous faites adopter une hausse du prix de l'eau... » Antoine Homé lui rétorque, « notre position est ferme, nous sommes intervenus auprès de la Camsa, vous faites montre de démagogie, alors que vous étiez dans la majorité municipale vous avez voté comme nous... » La proposition est adoptée avec cinq abstentions (les groupes Haffner et Pichenel).
 Petite enfance : à l'issue de l'année scolaire, l'école Jules-Renard/Charles Perrault n'accueillera plus d'élèves. Un consortium d'entreprises locales (Cora, Valfleuri, etc) baptisé « Les Petits Chaperons Rouges » envisage de louer les bâtiments de Charles Perrault pour y accueillir de jeunes enfants dont les parents sont salariés dans les entreprises concernées d'une part et aussi d'autres habitants par le biais de la Camsa.
 La capacité d'accueil est de 60 enfants, une première tranche de travaux devrait permettre d'en accueillir 40. Antoine Homé précise que les travaux pourraient débuter dès cet été, l'ouverture de la structure étant prévue avant Noël. « Les Petits Chaperons Rouges » organiseront dans les locaux loués à hauteur de 2 000 € par mois (460 m² pour l'accueil des enfants pour une surface utile de 600 m²), l'accueil des enfants de 2,5 mois à 4 mois, ils se chargent également de l'aménagement de la structure.


Damien Weisbeck

15:32 Publié dans A Wittenheim | Lien permanent | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.